J'aime mon métier : je suis Colporteur d'imaginaire et Conteur


J’aime glaner, cueillir mes mots et en faire des histoires.

Mes contes sont des reflets, des instants éphémères suspendus sur une page, au bout des lèvres, des murmures...

Pour écrire j’écoute les silences et les échos, je scrute l’ombre et goûte à la lumière. Parfois je ferme les yeux et m’accroche aux nuées qui invitent mes esprits à s’envoler...

je suis terre et eau… air et feu : je suis là,


J’aime vous écouter et aussi lire dans ce que vous ne dites pas, tremper ma plume dans les émotions qui sont à l’aura de votre peau ou qui brûlent sourdement en votre âme. J’aime en badigeonner mes mots, en souligner mes phrases.

Secrets camouflés, affabulations clamées aux vents, vérités offertes, mots doux amoureusement chuchotés, mémoires oubliées, larmes de rires... sont les encres qui fleurissent mes cahiers où je grave pour l’éternité, des vies, hommes et femmes, lieux, instants… que j’aime raconter.


J’aime être avec vous, au plus simple de vous.

Je ne me produirais jamais dans un opéra ou sur une scène nationale. Mais vous me rencontrerez sur les grands places au pied de mon bâton, au milieu d’une fête, dans ma roulotte, perdu dans les rues de votre village, flânant sur les chemins.

On m’invite dans les écoles ou les maisons, dans une ferme ou un champs de blé.

Qu’importe le lieu : votre toit sera le mien.


J’aime à penser que je fais de la culture pour les gens qui ne vont pas dans les lieux culturels, pour semer mes contes en des lieux en friche, car bien souvent au milieux des entrelacs, sommeille, lové sur lui même, un petit bout de vous qui m’attend afin que je lui murmure une histoire...C’est comme cela que j’aime à vous raconter mes contes.


J'aime mon métier : je suis Colporteur d'imaginaire et Conteur.

Et à la croisée des chemins je vous attends.

Crédit photos : Balthaz'art Photographe - Bénédicte Toupry

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout