Un mystère bien mystérieux ...

Mis à jour : janv. 20

Article à paraitre dans : "Lou Bouil-abaïsso"

De votre correspondant "Au cœur du pays".

Pour titre : Réponses suite à l'article "Léon, à l'encre d'un rêve"

Chères fidèles lectrices et chers lecteurs, depuis le premier jour vous avez pu constater que votre hebdomadaire "Lou Bouil-abaïsso" se fait l'écho de chaque battement de cœur qui rythme la vie dans notre si belle région. Nos correspondants sont à l'affut des informations qui font rayonner nos villages et les gens qui les animent, au delà de nos frontières. Qui plus est notre ligne éditoriale peut se targuer d'exemplarité en terme de morale et d'éthique : car lorsque nous nous engageons, nous tenons parole et votre fidélité nous conforte dans nos choix.


Fort de ses valeurs, pour faire suite à un article paru le 26 avril 1846 dans nos colonnes, vous avez été très nombreux à contacter Monsieur Joseph Desanat, notre Directeur de publication, pour, je vous cite : "Avez vous des nouvelles de Léon ? " (Laure.D) "Avec ma femme, nous attendons la suite de cet article" (Olivier.N) "Nous souhaiterions savoir si Léon est revenu au pays" (Mathilde.F)...

Quel engouement, quel enthousiasme !...Merci mais nous ne pouvons publier tous vos courriers et nous en sommes désolés car vos lettres soulignent la force, l'émotion, la finesse avec laquelle fut décrite cette rencontre. Cet article (et je m'en félicite) a su vous interpeller et je ne peux pas le laisser "lettre morte" tant le sujet est captivant.


L'enthousiasme de vos écrits me galvanisant, j'ai escaladé le chemin de Montenara pour en savoir plus. Les anciens n'occupaient pas leur place car le soleil était bien haut, mais à l'ombre d'un pin, j'avisais un Colporteur qui se reposait. Profitant de l'aubaine, je me dirigeais vers ce dernier, car c'est de notoriété publique : à arpenter collines et villages, les gens de cette "profession" savent bien des choses. Sous son chapeau et sa cape cousue de rubans et autres colifichets, le bougre ronflait comme un ours...mais il en fallait plus pour me repousser.

Le flair de votre correspondant est toujours aussi bon : le bonhomme a rencontré Léon !

Le Colporteur avait la langue bien pendue. Je vous passerai le fait qu'il a déballé son ban dans l'espoir de me vendre quelques articles tout en parlant. Je peux vous avouer qu'au nom de l'information ma bourse c'est déliée... Je lui ai acheté un livre .. mais pas n'importe lequel !


- Ce livre - me dit il en souriant, lorsque vous en lirez les histoires, vous allez entendre les "oiseaux parler"... - Ce livre - que lui seul a vendu dit il avec fierté, renferme 1 secret divisé en 3 ! et ...

Quelques gens du villages s'approchèrent en voyant le déballage, mais au seul prénom de Léon.. ils filèrent comme un seul homme. Il semblerait que ce gentil garçon ne soit pas en odeur de sainteté dans son propre village, ce qui laisse à penser qu'il n'est pas revenu.

Nous voici donc à nouveau en tête à tête avec mon nouvel ami, et parce que vous méritez d'avoir réponses à vos questions...ma bourse s'est encore fendue de quelques pièces pour amadouer le bonhomme.

Et le voici donc à me parler du fameux livre et de m'expliquer que Léon lui a demandé de glisser au hasard, entre les pages de 3 de ces livres, 3 cartes sous enveloppes, et seulement 3 !!!

C'est au retour de quelques voyages que Léon a décidé d'écrire à trois personnes sans les connaitre (je n'en saurai pas plus sur leur contenu si ce n'est cette gravure que j'ai fort habilement négocié, représentant les 3 plis dissimulés).

Toutes les indications sont sur les enveloppes dissimulées, me dit-il.

Léon est reparti mais nous allons le suivre car notre Colporteur est certain de le croiser à nouveau.

Léon continue ses voyages ! Il a tenu tête à l'ire de son village et ne semble pas s'en porter plus mal.

Un vent nouveau soufflerait il entre les oreilles de nos enfants ?

Le Colporteur s'est engagé à me prévenir dès qu'il aurait des nouvelles des 3 cartes mystérieuses...

Cela laisse présager que cette "correspondance" pourrait avoir des suites ... si les 3 cartes sont trouvées.

Lectrices ou lecteurs du livre "Le Murmure des Chemins" que vous avez acheté au Colporteur, si vous trouvez une des 3 cartes de Léon entre les pages.... sachez que "Lou Bouil-abaïsso" et ma plume, n'attendent que vous pour narrer la palpitante histoire de Léon.

Chères lectrices et chers lecteurs, si nous recevons des nouvelles, vous en serez les premiers informés, soyez en assurés.

110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout